mardi 17 juin 2008

Nicolas Flamel... en couleurs...

Vue de la tour d'angle sur la Seine, la maison de Nicolas Flamel avec ses textures...

Il n'existe bien sûr aucune photographies avec cet angle de vue, étant donné l'étroitesse de la Rue des Vieilles Ecoles à cet endroit.



Maintenant, le verso de la Maison de Nicolas Flamel... bien sûr, rien à voir avec le "vrai" verso historique de cette maison... mais nous avons ici la façade arrière qui donnait sur la Rue des Remparts.


Un rendu avec la maison de Nicolas Flamel accolée à la maison natale de Molière.


...et la Rue des Remparts... en cours ;-)


Pour le moment, je suis assez satisfait de mon rythme de texturing... je devrais avoir terminé cette partie pour la fin du mois comme prévu...

...et pouvoir commencer l'Eglise Saint-Julien début juillet.

Et si on continue encore de rêver et de faire des plans sur la comète... on peut peut-être envisager que les Halles, les passerelles d'accès et le pilori de Saint-Germain soient terminés pour la rentrée de septembre !
C'est-à-dire qu'en surface du Vieux Paris, j'en serais à plus de 50%... ce serait vraiment bon pour le moral et la motivation...
...je croise les doigts... à suivre !

4 commentaires:

clipper a dit…

Ca va être quelquechose une fois complètement texturé ! Haut en couleur, je dirais :-) Ton travail mérite au moins un bouquin, voire une expo complète avec de grands tirages !

Le Vieux Paris d'Albert Robida a dit…

Oui,je pense qu'au final... ça devrait faire quelque chose de haut en couleurs...
J'avoue avoir un peu de mal à me figurer ce Vieux Paris, construit sur les bords de Seine en 1900...
...mais c'est aussi pour cela que je reconstitue cet évènement, afin de pouvoir m'y projeter virtuellement.
Les bouquins sont prévus... bien sûr, je commencerais par la Rue des Nations... ensuite viendra le Vieux Paris, mon voeux serait de m'inspirer du Guide qu'avait réalisé Robida en 1900 pour la visite de sa reconstitution... mais cette fois-ci avec les images en couleurs... est-ce une bonne idée ? je ne sais pas, mais ça reste un axe de réflexion fort simpathique... ++

Anonyme a dit…

Le site est vraiment génial, je suis impatiente de voir la suite!!! Je suis venue il y a quelques jours depuis parisavant.com, je ne suis pas décue du lien, ce sera un stop quotidien!
Mais uen question qd meme : comment savez-vous quelle couleurs il y avait à l'epoque?

--Sylvaine

Le Vieux Paris d'Albert Robida a dit…

Bonjour Sylvaine, et bienvenue ici...

en ce qui concerne les couleurs, c'est vrai que c'est un point très délicat. En fait, dans ce cas précis, j'essaie de me rapprocher de ce que Robida avait prévu pour son Vieux Paris en 1900, et moins de l'aspect que les bâtisses originales pouvaient avoir au XIV ou XVème siècle.

Pour m'aider, il existe une série de 25 cartes postales dessinées et aquarellées par Robida (ou sa fille). C'est ma principale référence, même si je sais pertinnement qu'il y a eu des différences au moment de la réalisation, soit par erreur, soit pour des raisons techniques, soit imposées par l'architecte M. Benouville avec qui les rapports étaient parait-il souvent tendus.

Ensuite, il existe un certain nombre de plans plus précis que ces cartes, des plans préparatoires, également aquarellés. Malheureusement, ils sont détenus par des collectionneurs particuliers, mais les seuls dont j'ai pu voir des copies m'ont quand même permis d'appréhender le style de Robida, les couleurs et teintes à employer.

Ces informations sont à croiser avec les descriptifs textes, mais hélàs assez peu nombreux.

Une dernière technique utile, mais dans certains cas, pas très précise, c'est l'interprétation des photos N&B, il existe des repères visuels pour se figurer telle ou telle couleur... mais hélàs, vu l'age des photographies et en fonction des moyens de développement de l'époque, il peut y avoir des diffénces notables d'aspect, qui entraînent forcément à des différences d'interprétation.

L'avant-dernière référence est celle de mes maigres connaissances en architecture du moyen-age, ayant déjà travaillé sur le sujet il y a quelques années.

Et la dernière source d'inspiration est forcément basée sur le "feeling" personnel, la manière de ressentir les choses, et d'essayer par moment de me mettre dans la peau du créateur ou du constructeur, et de voir quelles auraient été les couleurs que j'aurais pu faire cohabiter.

Comme vous pouvez le constater, ce n'est pas fait uniquement au "jaugé"... mais quand même le fruit de réflexions, de connaissances, des recherches et de nombreux recoupement.

Suis-je près ou loin ? je ne peux le dire, mais les échos que j'ai de la part des personnes les plus au fait de cette réalisation de Robida me laissent à penser que je ne suis pas si éloigné, c'est gratifiant et très motivant... donc, je continue...

RV dans la journée pour la mise-à-jour avec la maison du fondateur de la Gazette...

Bonne journée, à bientôt,
et merci de votre visite ;-)

Laurent