vendredi 26 septembre 2008

ça devient bon...

...

Et oui, ça devient bon...
Je pense être à peu près ok sur les détails du Châtelet et le clocher est en place.

Je suis revenu un peu sur la position de l'ensemble, mais très légèrement.


Ce qui m'a pris le plus de temps, en recherches et différents essai, c'est la passerelle qui mène du Théâtre à la Tour du Châtelet. En fait, les détails ont été beaucoup plus vite réalisés que la définition du placement... surtout en ce qui concerne l'escalier qui descend, et doit débouché sous la passerelle du Pont-au-Change... encore une fois un vrai casse-tête !

Et bien sûr, le raccordement avec le plan n'est toujours pas possible... mais par rapport aux photographies, j'ai l'air pas mal !

Voici maintenant ci-dessous le "tout" enfin raccordé :


J'ai apporté quelques modifications au niveau de la sortie du théâtre à gauche.
Mais en faisant cette mise-à-jour aujourd'hui, je me rends compte qu'il manque une sorte de petite échoppe entre le corps de la scène et la Tour Gaillard... à revoir ce soir donc !

Ici, la topologie de la passerelle est mieux visible et compréhensible, on voit bien la façon dont elle contourne la tour pour déboucher de l'autre côté :

Ci-dessous la Tour du Châtelet, telle qu'elle apparaissait aux spectateurs qui sortaient du théâtre et empruntaient la passerelle :


2 commentaires:

Clipper a dit…

Tout ça était très imbriqué ... Un peu torturé l'ami Robida, non ?

Le Vieux Paris d'Albert Robida a dit…

Hello...

torturé je ne pense pas... mais plutôt assez bon médiéviste et historien.

Le paris médiéval était très alambiqué, et l'on voyait souvent des verues pousser sur les bâtisses les plus solides... des tas de maisons venant se construire entre les contreforts des églises, etc...
ça devait être quelque chose quand même ! ;-)

Dans la reconstitution de Robida, les styles et les époques se confondent... mais çà devait être la même chose dans Paris.

Bon week...
Laurent