mardi 9 septembre 2008

Toujours aux charpentes...

...

Bon, on ne peut pas gagner à tous les coups... c'est rare mais çà arrive. Hier soir, je me suis mis sur la réalisation de la façade de droite du Théâtre. Comme principale base de réalisation, j'avais un nouveau document, un dessins réalisé par le maître.

Ce dessin, me paraissait le document le plus précis que je pouvais disposer de cette partie, très rarement photographiée, et pratiquement jamais dans son ensemble !

Après pratiquement 2 heures de travail, alors que je consultais d'autres photos de référence, je me suis hélàs rendu compte de différences notables entre ce dessin, et la réalité. Je venais donc de travailler pour rien.

Je ne peux même pas me resservir de ce que j'ai fais, car les modifications de colombages sont loin d'être aisées... c'est tout, ça arrive mais ça dégoutte un peu, surtout quand on a un manque de temps chronique !

J'essaierais certainement de m'y remettre ce soir... mais il reste quand même quelques détails très flous...

en attendant de nouvelles images, revoilà la charpente du théâtre, avec tout ce qui est déjà réalisé pour le Vieux Paris... on se rend bien compte de la belle taille de ce bâtiment.

Et bonne journée à toutes et tous...



5 commentaires:

Clipper a dit…

Ca donne envie de le voir fini, cette vue complete. Dans la réalité, ca devait être assez impressionnant ...

Le Vieux Paris d'Albert Robida a dit…

Impressionnant ? c'est clair... imaginer les gens de l'époque découvrant çà en plein coeur de Paris... ça devait être un sacré choc quand même !

...c'est encore une des raisons pour laquelle j'ai voulu refaire cette exposition ! ça n'aurait jamais dû disparaître !

mim a dit…

nice, ;)

kataplonk a dit…

C'est vrai que c'est plus que dommage que rien ne reste (si ce n'est entre autres la dame de fer). Je me demande si trainent quelque part des restes de vestiges de cette exposition...

Le Vieux Paris d'Albert Robida a dit…

Hello Kataplonk...
des vestiges de l'exposition, il en reste quelques uns... mais du Vieux Paris... rien de connu pour le moment. On sait que rien n'a été jeté... mais beaucoup de choses ont été démontées et récupérées pour les matériaux...
Une histoire de famille, dit que l'Eglise Saint-Julien des Ménestriers aurait été acheté par un curé à l'issue de l'exposition, et installé dans sa paroisse, quelque part en Ile-de-France. Mais pas plus de précisions... L'Ile-de-France, c'est grand... c'est chercher une aiguille dans une botte de foin... de plus, cela fait plus d'un siècle, et 2 guerres sont également passées par là !
Je n'ai pas beaucoup espoir... mais je continue quand même à chercher !...
...et je pense ne pas être le seul !
++