mercredi 11 juin 2008

Presque la fin...

...
Véritablement à l'arrachée...

Dur-dur, cette Rue des Remparts... je me suis demandé à de nombreuses reprises si je n'allais pas "passer" cette partie si peu documentée. Il est vrai qu'il n'y avait à première vue aucune bâtisse d'intérêt dans cette rue, en dehors d'un style toujours très médiéval... et des échoppes... ou plutôt des boutiques de souvenirs.

Ce côté gauche en venant de la Place du Pré-aux-Clercs ne devait qu'être le pendant des maisons célèbres de la Rue des Vieilles Ecoles sur la Seine. Vue la faible profondeur de chacune d'elles, il est peu probable que ces façades aient accueilli d'autres boutiques.

Bibelots et souvenirs devaient se trouver dans la partie droite de la rue, dans ces petites boutiques basses et fort peu profondes.

Et là, ça va vraiment se corser... au niveau documentation... c'est assez catastrophique, mais nous en reparlerons... demain je pense, je vous montrerais "tout" ce dont je dispose... ;-)
(ça sera vite-fait... hihi)

Pour commencer la mise-à-jour... voici les 3 dernières façades, qui rejoignent le passage vers le carrefour Saint-Julien...


Une vue d'ensemble de la Rue des Remparts... on ressent bien l'imbrication... finalement très médiévale.

Et bien sûr, on voit surgir le sommet de la Tour du Collège de Fortet... c'est bien dans l'esprit...
...même si j'ai un peu peur quant à certains rapports d'échelles entre les bâtisses de la Rue des Vieilles Ecoles et celle-ci.
Mais bon, j'ai quand même réussi à tout faire coïncider... (vraiment pas toujours évident)ce qui tendrais à prouver que si faussetés il y a, elles doivent être minimes.


Vue sur la modélisation complète du Vieux Paris... juin 2008...
...et moi qui trouvait la première partie déjà très touffue... si l'on considère la superficie de cette seconde partie par rapport au nombre de maisons... c'est très très dense !

J'y pense... mais la mise en textures se promet d'être joyeuse... longue... et forcément très prenante.

Dans ma petite tête, je me suis imaginé terminer cette mise en couleurs pour la fin du mois de juin...
...le rendez-vous est pris... à moi de jouer...
...mais comme d'habitude en 2008 où rien ne se passe comme prévu, je vais avoir beaucoup de mal à tenir ce délai... mais je vois hélàs le temps passer trop rapidement, et l'échéance initiale de ce Vieux Paris se rapprocher à grandes enjambées.

Pour rappel, j'ai commencé cette partie en novembre 2007. Initialement, j'avais estimé de 6 à 8 mois de travail... ça aurait été peut-être possible si j'avais pu y consacré 100% de mon temps libre, mais ce fût bien loin d'être le cas.

Mais gardons moral et motivation... j'attends avec impatience la prochaine étape du Vieux Paris depuis pas mal de temps, la fameuse Eglise Saint-Julien des Ménestriers.



Vue à vol d'oiseau, on apprécie bien sur le plan, la ligne qui marque ce qu'il reste à faire dans cette Rue des Remparts... les petites boutiques...
...d'ailleurs, quand on regarde la largeur de la ruelle, on imagine bien quelle devait être la cohue aux heures d'affluence, certainement une raison supplémentaire au manque de photographies dans cette partie, comment s'arrêter, et cadrer posément ?

2 commentaires:

Clipper a dit…

Ne lâche pas. C'est magnifique ce que tu fais. En plus ca permet de montrer à tous ceux comme moi qui commence des trucs sans jamais les finir que l'acharnement et la patience donnent de grands résultats (avec une bonne dose de talent en plus, bien sûr !)
Je me demande comment ce vieux paris s'intégrait entre la seine et le reste de l'expo...

Le Vieux Paris d'Albert Robida a dit…

Hello... merci Clipper... pour cette bonne dose de motivation, mais pas d'inquiétude, même si quelque fois je peux avoir un peu de découragement devant l'ampleur de la tâche, ou simplement par fatigue, ça ne dure jamais longtemps, et il suffit que je me replonge un peu dans les documents anciens pour que la fougue revienne, et la motivation avec.
Mais quand je regarde un peu en arrière, que je vois tout l'énorme investissement en temps et en travail, je suis également assez étonné...
...mais je constate quand même que ça n'avance pas assez vite, pour bien faire, il faudrait que je puisse me consacrer au projet à temps complet... mais c'est utopique... alors, je vais simplement essayer de conserver une certaine moyenne.
Bonne continuation.
Laurent